Food for the mind

Not many customers that day, so the crepe cook took this opportunity to feed its mind. Wonder whether it was a philosophy or cuisine book ?  (click on picture to enlarge)

take-away-crepes-girl-paris-lr.jpg

Leica M8 with 28mm Summicron at F2.8, 1/250, ISO320

5 Responses to “Food for the mind”

  1. Loulou dit :

    I would go for something either very romantic (everything is so still)… or a thriller (the kind of book you can not let in your bag even while at work!)
    Funny shot!

  2. Gantoo dit :

    Bonjour,

    je faisais une recherche sur les compacts à grand capteur, et suis tombé sur votre article sur le Sigma DP2… puis sur vos photos.

    Et bien j’avoue être bluffé par le rendu, les compos, et le naturel de vos images. Félicitations.

    J’ai moi même vendu mon reflexe pour passer à quelque chose de plus compact. J’attends d’avoir plus de retours sur le Panasonic GF1 pour me décider. La photo de rue m’attire vraiment de plus en plus. Alors, quand je vois ces images…

    Je voudrais savoir, est-ce que le rendu est uniquement le fait des qualités des optiques Leica, et du boitier, ou est-ce que vous retouchez vos images ? Si oui, pourrait-on avoir une idée des traitements appliqués ?

    Encore bravo pour votre travail,

    cdt,

    Alain.

  3. Roderick Pike dit :

    Bonjour

    J’ai exactement la même question comme Alain….j’adore la chaleur de vos fotos.
    Moi je fais des images avec une Lumix LX3, mais les couleur sont toujours trop intensiv. Vous passez vos images sous un filtre pour leur donner ce effect?

    …J’adore votre blog (j’ai rien travaillé au bureau ce matin ;-)

    Roderick

  4. admin dit :

    Bonsoir Alain et Roderick,

    Difficile d’avoir une réponse claire sur ce sujet. Les optiques Leica sont probablement les meilleures du monde, cependant je ne pense pas que cette différence soit discernable sur des JPG postés sur internet. Cela se verra surtout en fichier raw et à l’impression. De toute facon, les couleurs avant traitement sont très similaires à d’autres appareils
    La grosse différence vient plus du capteur utilisé et de l’ouverture. La plupart de mes photos sont prises proche de la pleine ouverture, donc des arrières-plans flous. Ceci est très difficile à obtenir avec un compact:
    Pour ce qui est traitement, je désature la plupart des couleurs puis décide selon la photo d’en saturer d’autres. J’ajoute aussi du vignetting et du contraste.

    Pour ce qui est de la photo de rue, il faut se lancer. Plus qu’un appareil, c’est avant tout un sens de l’observation, des heures de marche et la capacité de surpasser sa timidité naturelle. Si cela vous plait vraiment après quelques mois de pratique, alors il faudra un envisager de passer à l’appareil ultime pour cet usage, le Leica ;) En attendant, un compact avec un gros capteur tel que le DP2 ou GF1 fera largement l’affaire.

    Merci pour vos commentaires et bonne journée (au boulot …)